jeudi 20 mars 2014

Maison Fabre Habille les Mains de Joséphine

Après la collaboration entre la Maison Fabre et la RMN Grand Palais pour l'exposition "Marie-Antoinette" au château de Versailles, pour laquelle il avait été réalisé une collection capsule brodée et parfumée à l'eau d'Ange, qui fut une réelle réussite, la collaboration a refonctionnée, à l'occasion cette fois de l'exposition "Joséphine". Découvrez l'e-album de l'exposition ici.

Une édition exclusive pour la Réunion des Musées Nationaux Grand Palais, de gants parfumés sera donc mise en vente  à la librairie boutique du Château de Malmaisonet à celle du musée du Luxembourg durant l'exposition "Joséphine". A compter du 02 avril 2014. 
Prix 135 euros


Je peux déjà vous dire que ce gant sera décliné en plusieurs couleurs et d'une beauté remarquable....Par ailleurs, cherchant à le parfumer, la Maison Fabre et la RMN Grand Palais y sont allés de concert pour dire qu'il fallait absolument qu'il sente la rose. 
Vous le savez surement, mais imbiber le cuir de parfum oblige impérativement à ce que la peau soit noire. Or, elles avaient le désir de faire des gants colorés. Il a donc fallu élaborer un talc parfumé, procédé déjà utilisé par la Maison Fabre.

TALC A LA ROSE POUR JOSEPHINE

Les destins se croisent parfois là où on les attend le moins. L’impératrice Joséphine, passionnée de botanique, entremêle son histoire à celle de la rose. La reine des fleurs lui a longtemps servi de prénom, jusqu’au jour où Napoléon lui préféra celui de Joséphine. Les roses n’en restèrent pas moins l’une de ses passions dont Joséphine fit collection. 
Quelques siècles plus tard, un parfumeur, Domitille Bertier part à la rencontre des cultivateurs de roses turques. 
C’est à Isparta, un jour de juin, que l’histoire de sa création commence, au petit matin, au milieu d’un champ de roses prêtes à se faire cueillir. 
La rose pour Joséphine est la mémoire de la rose, le souvenir de ce jour.
Pour figurer la rose sur pied, trois qualités d’extrait de rose ont été employées. L’absolu* rose turque LMR* apporte une chaleur épicée, presque « confiturée », à la composition ; l’essence de rose turque, une dimension plus végétale, verte comme un artichaut ; et enfin une dernière qualité – pareille à un concentré de rose fraîche, une capture de ses éléments les plus volatils – rappelle que la damascena est petite, toute chiffonnée mais dégage des effluves extraordinaires. 
Ce bouquet divin repose sur un fond boisé, illustration des massifs, et une douceur de musc velouté. 
Par amour pour cette fleur et ceux qui la cultivent et en hommage à Joséphine, Domitille a créé un parfum respectueux de la matière, et offert à la rose une nouvelle forme, entre le cachemire et la soie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire